Humanisme, transhumanisme, posthumanisme

De Centre de Ressources Numériques - Labomedia
Aller à : navigation, rechercher

Intro Humanisme vs transhumanisme vs posthumanisme

Par des raccourcis grossiers, on peut considérer que l'humanisme est un courant culturel originaire d'Italie qui s'est développé en Europe à la période de la renaissance (~ du 14ème au 16ème siècle). Ce courant part du principe que les capacités intellectuelles de l'homme sont potentiellement illimitées, qu'il faut vulgariser de tous les savoirs, dont le religieux, pour que l’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. La théorie humaniste classique a ainsi prôné les notions de liberté, de libre arbitre, de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité d'esprit.

Planche de dessin d’un système Hydraulique imaginé par Léonard / Dessins à l’encre sur velin, 1480-1482 © Codex Atlanticus, Bibliothèque Ambrosienne, Milan, Italie.

Le transhumanisme quant à lui estun mouvement intellectuel international dont le concept aurait été inventé en 1957 par le biologiste Julian Huxley, frère d'Aldous Huxley ("Le meilleur des mondes") et accessoirement adapte de l'eugénisme. Ce mouvement prône l'usage des sciences et des techniques afin d'améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains et remédier au handicap, à la maladie, au vieillissement. Il se décline en de nombreux "courants" allant de l'amateur d'exosquelette aux partisans de la fusion de l'homme dans la machine. Google et la NASA participent au financement de l'université de la singularité, université d'été du mouvement transhumaniste en quelque sorte, alors que de nombreuses critiques et réflexions se développent autour de scénarios dystopiques d'une humanité à 2 vitesses.

Une allocution durant l'université de la singularité

Le posthumain est un concept issu notamment des champs de la littérature, de l'art contemporain et de la philosophie. Les premières représentations du post-humain sont directement tirées de l'imaginaire de la science-fiction, notamment du cyberpunk, où apparaissent des humains « connectés », surchargés de prothèses en tout genre, mi-hommes, mi-machines. L'artiste Stelarc a réalisé des machines et des structures qui matérialise ces imaginaires. La figure du mutant post-humain, doté de pouvoirs extra-sensoriels, apparaît également dans les romans de Maurice Dantec, dans le cinéma. Ce concept est une forme de champ de réflexion ouvert pour lequel le transhumanisme constitue un posthumanisme radical.

First Edition Neuromancer, Merril Collection stacks, Toronto, ON, Canada - Cory Doctorow

Sur le net

Réflexions


Dans la littérature

Historique


Contemporain

En vidéo

Réflexions

La société automatique, par Bernard Stiegler

Fictions

Metropolis

Blade Runner

The Terminator Saga in 5 Minutes

Iron Man