Kronos

De Centre de Ressources Numériques - Labomedia
Aller à : navigation, rechercher

Projet collectif

kronos est une reprise en main d'un projet lancé il y a quelques années et qui n'a jamais été vraiment abouti.
Il s'agit d'un prétexte pour faire travailler sur un même projet les personnes qui passent par l'atelier du c01n.
Plusieurs portes d'entrées : mécanique, informatique, énergétique.


Description

Lors du ravalement de façade du lieu hébergeant le siège social de la Labomedia, nous avons récupéré une magnifique horloge de plastique qui trônait au milieu de la cour, bien qu’en panne depuis des années.

L’idée était de la hacker et de la remettre en place discrètement.
L’idée reste la même, mais nous aimerions maintenant en contrôler les aiguilles via des commandes de jeux vidéo ou un téléphone portable.
Faire remonter le temps, l’accélérer, faire danser les aiguille.


Nous pourrions présenter cette œuvre au printemps de Bourges dans la section « jeux débile » du stand E-Sport commandé par la région Centre.

Idées

  • Intégrer des capteurs pour vérifier la position des aiguilles

Technique

mécanique

1 servo-moteur par aiguille

informatique

-carte Romeo

Bluetooth

Communication entre la carte et le téléphone portable.
Wifi
Bluetooth

énergétique

Pour une installation facile, l'idéal serait d'alimenter notre invention par batterie / panneau solaire.

Références

Proposition alternative: une horloge à double rotation inversée

Remplacer les aiguilles par une rangée de LEDs et le servo moteur par un moteur costaud pour réaliser un afficheur de forme ronde. Le principe est le suivant: une aiguille bardé de LED tourne si vite qu'elle disparait à l'oeil nue, la persistence rétiniene permet au dispositif de réaliser un afficheur. (La double rotation inversée vient du fait que l'aiguille motorisé tournerait dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, parce que pourquoi pas !)

Exemple plutôt bien documenté: http://public.iutenligne.net/etudes-et-realisations/nardi/afficheur_rotatif_a_leds/general/index.html

  • Le plus simple serait d'embarquer sur l'aiguille tout le dispositif d'affichage et de communication.
  • L'aiguille pourrait mesurer un diamètre de l'horloge pour réduire la force de balourd, ce qui permettrait d'avoir 2 affranchissements de l'affichage par tour complet d'aiguille.
  • L'aiguille pourrait même être un disque complet, mais ce serait plus lourd, donc nécessiterait plus d’énergie pour la mise en rotation (et beaucoup moins stylé !).
  • On peut envisager de faire fonctionner l'horloge sans moteur, un peut à la manière d'une tronçonneuse, en tirant un fil avec force, qui va communiquer l'energie de rotation nécéssaire à l'aiguille. Cette énergie de rotation pourrait alimenter le dispositif en énergie avec une dynamo. Un contre poid permettrait d'accumuler l’énergie de rotation.